REGINA DEMINA

regina demina.jpg
manifesto XXI
longueur d'ondes
brain logo.png
trax.png

"une poésie sombre et complexe. la femme aux mille personnages et facettes y parle, parfois robotique et sans âme, parfais aérienne sur des prods obscurément dansantes."

"autodidacte jusqu'au bout des ongles, artiste iconoclaste, cette créature à la plastique létale, imagine des mondes où l'étrange tutoie le marginal, sans foi ni loi, ni dieu ni maître."

"elle s'impose des nuits queer jusqu'aux musées d'art contemporain avec ses performances entre chant, danse, projection, techno - parfois hardcore - et mise en scène."

"premier ep : trois chansons fragiles et brutes, aux textes et motifs répétitifs, rythmiques, qui rappellent le post-punk minimaliste de la fin des 70's, avec une petite touche vulgaire de culture internet."

  • facebook
  • instagram